© Hôtel Magnol 2019, créé par Lucie CW, actualisé par JipWeb

ATELIER OUVERT : 6 univers artistiques à découvrir

6-Dec-2016

Du  17 au 22 décembre, Frédéric Chaudière, le luthier de l’Hôtel Magnol, vous ouvre les portes de son atelier. L’occasion de faire une pause dans le marathon de Noël, pour respirer et s’inspirer. 6 jours, 6 passions et des événements gratuits chaque jour.

 

 

Comme il est difficile d’écrire sur un proche… Je ne peux pas simplement vous dire : "venez ça va être merveilleux" avec des étoiles dans mes yeux de petite fille ! Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Frédéric, c’est mon père, et on travaille ensemble au sein de ce lieu magique qu’est l’Hôtel Magnol. Pendant 6 jours nous vous accueillerons pour vous ouvrir ses 6 univers artistiques et discuter alors venez, ça va être merveilleux 😉

 

Frédéric a installé il y a 17 ans son atelier de lutherie, au 1er étage de l’Hôtel Magnol, où il fabrique violons, altos et violoncelles. Il dit toujours que la lumière et le calme de ces murs lui permettent de créer et se renouveler sans cesse. Et de la passion, de l’énergie, il en faut pour se remettre toujours à l’établi après 30 ans de métier. C’est d’ailleurs pour fêter ces 30 ans qu’il a décidé de proposer cet événement.

 

 

Plutôt discret de nature, il n’a jamais beaucoup parlé de ses nombreuses passions et créations alors voilà un petit tour d’horizon de ces 6 passions déclinées du 6 jours :

 

Samedi 17/12 : la lutherie

 

Evidemment c’est son premier univers, son fondamental. Il y consacre le plus clair de son temps et fait de nombreuses expériences pour trouver la couleur, le son, la texture idéale pour ses instruments. Il y aura 3 visites de son atelier cet après-midi-là.

Mais son métier, c’est aussi d’étudier ce qui se fait de mieux pour progresser ; et comprendre les attentes des artistes. Les visites seront donc prolongées d’une petite conférence où Frédéric vous présentera le « Gibson », un Stradivarius de 1713. Il sera accompagné de la talentueuse violoniste Alexandra Soumm d’Esperanz’Arts, à 19h.

 

Dimanche 18/12 : la peinture

 

 

Pour maîtriser le vernis de ses instruments, Frédéric a beaucoup « cuisiné » des pigments, des huiles et des essences. Cette porte ouverte l’a naturellement emmené à la peinture. Il aime particulièrement les peintres de la Renaissance italienne et réalise presque exclusivement des portraits. Je crois qu’il aime particulièrement « les gueules », ces visages qui vous remuent et parlent en silence. Pendant cet après-midi, il vous montrera comment il peint, d’après des photos qu’il a prises de ses amis et collègues. Vous pourrez également découvrir plusieurs de ses œuvres exposées.

 

Lundi 19/12 : l’écriture

 

C’est sans doute sa seconde passion. Raconter des histoires. Enfants, il nous inventait des histoires fantastiques, à mes frères et sœur et moi ; et je vous assure qu’il sait très bien dresser un décor et donner vie aux personnages et aventures ! « Tribulations d’un Stradivarius en Amérique », son premier roman (Ed. Actes Sud) en est la preuve : basée sur des faits réels et une histoire rocambolesque  de violon, il a su faire de cet instrument un héros avec ses blessures et ses réussites. Actuellement, il travaille sur une autre histoire et vous invite à passer prendre un thé ou un café dans son « salon d’écriture » où, dans le calme et l’intimité de l’Hôtel Magnol, il trouve l’inspiration.

Vous pourrez aussi assister à une lecture musicale des « Tribulations » avec Patrick Judas à la viole de gambe à 19h.

 

Mardi 20/12 : la danse

 

Et plus précisément le tango. Depuis une bonne dizaine d’années, Frédéric danse. Il danse partout, quand il est en voyage ou pendant une conversation téléphonique. Et il a mis en scène un premier spectacle : « Figurations » dans lequel il a pu associer plusieurs de ses passions : la danse bien sûr mais aussi la musique et la sculpture. Cet après-midi, son équipe de danseurs le rejoint pour travailler sur un nouveau spectacle qui inclut aussi la vidéo. Ce sera l’occasion d’observer la naissance d’une œuvre, depuis les coulisses.

La journée sera clôturée par une milonga, un bal de tango argentin, ouvert à tous ceux qui souhaitent danser ou observer les codes de cet univers mystérieux.

 

Mercredi 21 : la sculpture

 

 

Un peu plus haut je vous parlais du spectacle « Figurations » et de la passion de mon père pour la sculpture. C’est aussi un art auquel il s’est intéressé en lien avec la lutherie : les formes, courbes, pleins et creux qui donnent vie à un objet inanimé. Mais c’est aussi un art dans lequel il baigne depuis l’enfance puisque mes grands-parents et même mon arrière-grand-père étaient sculpteurs. Une tradition familiale en somme. Et là aussi il s’intéresse aux visages, aux regards de ses « totems ».

Cet après-midi vous en verrez plusieurs qui composent le décor de Figurations et il travaillera devant vous sur une nouvelle pièce.

Dans la soirée, la pianiste Alessandra Agosti donnera un concert au milieu des sculptures.

 

Jeudi 20 : la cuisine

 

 

Vous avez peut-être regardé « Les Carnets de Julie », notamment l’émission tournée à Montpellier et ainsi découvert que Frédéric est un grand gourmand et adore cuisiner. Là aussi, c’est une tradition familiale qu’il a nourrie au fil de ses nombreux voyages d’où il rapporte toujours des ustensiles de cuisine, des ingrédients, des techniques et des recettes. Pour terminer cette semaine de rencontres en beauté, quoi de mieux qu’un dîner ?

 

Venez, ça va être délicieux !

 

Tous ces événements sont gratuits, sur inscription ici : www.fchaudiere.fr

Pour le dîner du jeudi 20 décembre, il faut participer à notre jeu-concours facebook sur la page de l'Hôtel Magnol

Et pour tout renseignement complémentaire, écrivez-moi !

 

A bientôt à l’Hôtel Magnol,

 

Lucie

 

 

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags