© Hôtel Magnol 2019, créé par Lucie CW, actualisé par JipWeb

Esperanz'Arts, 2 concerts caritatifs

23-Nov-2016

Esperanz’Arts, c’est 3 artistes talentueuses réunies autour d’un projet : apporter l’art aux populations qui en sont exclues en recréant du lien social. Alexandra SOUMM au violon, Paloma KOUIDER au piano et Maria MOSCONI à l’alto forment le trio de tête de cette généreuse aventure qui réunit 60 artistes et de nombreux partenaires, dont l’AIMM – l’association des luthiers de Montpellier Sainte-Anne – et l’Hôtel Magnol. Rencontrez-les les 15 et 16 décembre lors de 2 concerts caritatifs.

 

 

Esperanz’Arts intervient auprès des personnes exclues de la culture telles que les personnes hospitalisées, incarcérées, en situation de handicap, sans abris ou en rupture sociale. Leurs actions et les liens qu’elles nouent sont solides et durables avec des interventions régulières et un engagement sur plusieurs années. Les artistes vont offrir leur art directement dans les structures d’accueil et les invitent dans des lieux culturels lors d’événements caritatifs dont les recettes sont dédiées exclusivement aux actions sociales. C’est le cas des deux concerts qu’Esperanz’Arts donnera à l’Hôtel Magnol les 15 et 16 décembre prochains, pour l’association Montpelliéraine « Le Refuge ».

 

Depuis plusieurs années, Esperanz’Arts travaille avec les jeunes du Refuge de Montpellier (association qui accompagne et héberge les jeunes gays, lesbiennes et personnes transidentitaires en situation d'errance) auprès de qui elles interviennent chaque année en décembre. En fait Alexandra Soumm est Montpelliéraine ! Ces 2 concerts réunissent donc des partenaires locaux : les luthiers de Sainte-Anne Frédéric Chaudière, Wolfram Neureither, Nicolas Gilles, Yann Poulain et Baptiste Juguera autour d’un lieu : l’Hôtel Magnol.

 

Un idéal commun :

les artistes apportent de l’émotion au monde,

et doivent l’apporter à tout le monde.

 

Au programme : Brahms, Chopin, De Falla, Telemann

Artiste invité : Illya AMAR, vibraphoniste

Tarifs : 15 € / 10 € (pour les seniors -65 ans et plus-, demandeurs d'emploi, étudiants et enfants de moins de 15 ans. ATTENTION : un justificatif vous sera demandé sur place)

 

Réservations via l'Office de Tourisme

 

 

ITV : 5 questions à Alexandra Soumm

 

 

HM : Pourquoi Montpellier ?

AS : Ayant grandi à Montpellier, c’est toujours un plaisir d’y revenir et de partager avec la ville de mon enfance les différentes étapes de ma vie.

Avec Paloma et Maria, nous avons créé Esperanz’Arts il y a quatre ans et j’ai toujours voulu leur faire découvrir cette ville dynamique, progressiste, avec tellement de jeunes et une ambiance vraiment particulière. L’Hôtel Magnol se prêtait à la perfection aux concerts de musique de chambre, et nous adorons Frédéric, Baptiste et toute l’équipe. L’énergie de l’Hôtel Magnol se mêle à l’acoustique parfaite, et la salle intimiste donne beaucoup à l’écoute du public, très proche de nous. En tant que musiciens, pour nous sur scène, c’est formidable.

 

HM : Quand & comment avez-vous commencé à travailler avec Le Refuge ?

AS : Nous travaillons avec Le Refuge à Paris depuis l’année dernière et avons tout de suite pensé faire un lien avec la filiale à Montpellier, vu que c’est aussi ici que cette association est née. Que l’on soit homosexuel ou pas, nous avons tous à un moment été victime ou témoin d’un acte homophobe, et pour Esperanz’Arts, il est important de venir jouer pour toutes les communautés et personnes ayant été socialement mise à l’écart.

Ces jeunes, formidables, ont tout l’avenir devant eux et pourtant, leur parents, leurs amis ou leur communauté les a rejetés. Je pense que c’est souvent difficile pour eux de se construire seuls, alors venir les voir régulièrement et leur apporter de la joie et aussi de la connaissance musicale et artistique, cela leur fait beaucoup de bien. De plus nous ne sommes pas si éloignés en âge avec eux, alors le contact passe très facilement.

 

HM : Quel accueil recevez-vous de ces jeunes, dont on aurait tendance à penser qu’ils sont plus sensibles aux musiques actuelles… ?

AS : C’est vrai qu’il y a des sensibilités différentes selon les musiques, mais ces dernières se rejoignent toutes sur une chose: émouvoir. Et l’émotion, nous n’avons pas besoin de la comprendre pour la ressentir. De la musique de la Renaissance à celle d’aujourd’hui en passant par le rock, le rap ou les musiques traditionnelles, toutes peuvent faire ressentir des choses : l’envie de danser, de chanter, de pleurer, de rire, de se souvenir, de rêver... La musique c’est aussi des images et des histoires, et, au travers de nos actions, c’est ce que nous essayons d’expliquer à ces jeunes : nous sommes ici, et nous vous racontons une histoire. En musique de chambre, l’histoire se raconte à plusieurs, comme dans la société. Il y a énormément de parallèles à faire…

A Montpellier, l’année dernière, certains jeunes ont eu les larmes aux yeux mais n’ont pas voulu pleurer devant nous. Ils nous ont expliqué que leur vies étaient si difficiles qu’ils ne pouvaient plus s’émouvoir « pour un rien ». Alors on leur a dit qu’il fallait lâcher aussi parfois, que la musique servait à ça aussi. C’était un moment très fort pour nous tous, c’était après le mouvement lent du Quatuor avec piano de Schumann. Je pense que le problème le plus difficile est celui de la concentration, alors on essaye de jouer des oeuvres pas trop longues pour commencer, et, petit à petit, on arrive à des morceaux plus longs et complexes. Leur parler de l’oeuvre ou de notre rapport à la musique, écouter leur questions, sont des éléments essentiels à nos actions. Juste jouer ne suffit pas. Le soir du concert, nous leur avons réservé des places à l’Hôtel Magnol, et ils ont été nombreux à venir. Cela nous a vraiment ému et nous avons hâte de les retrouver cette année!

 

HM : Quels sont vos projets pour l’avenir à Montpellier ?

AS : Continuer à venir jouer chaque année à l’Hôtel Magnol et continuer notre partenariat avec le Refuge et pourquoi pas d’autres associations. Nous sommes basés à Paris mais il y a beaucoup de musiciens à Montpellier… si certains ont envie de se joindre à l’équipe, ils sont les bienvenus !

 

HM : Qu’avez-vous envie de dire au public des concerts ?

AS : Nous aimerions leur dire la joie que c’est de les revoir, de jouer pour eux et de leur parler, simplement, dans un contexte détendu. Il faut aussi qu’ils sachent que la recette du concert sera reversée à Esperanz’Arts et que grâce à chaque personne du public, des hommes, des femmes et des enfants pourront eux aussi vivre un moment musical d’une grande qualité, dans des hôpitaux, des prisons, des écoles ou des centre d’accueils pour sans abris. Il est difficile de s’imaginer combien la musique peut apporter dans un contexte d’isolement social… ça n’a pas de prix. Il faut partager l’Art le plus possible, avec joie et avec générosité pour le plus grand nombre, il appartient à nous tous, c’est un de nos biens communs les plus précieux.

 

A bientôt à l'Hôtel Magnol,

 

Lucie

 

 

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags